Honfleur 2016

Liste des exposants

affiche CC A3 - 2016

Contre-Courant – Honfleur 2016

EXPOSITION
Peintures sculptures…

Du 14 au 21 avril 2016
dans les greniers à sel de la ville d’Honfleur
(rue de la ville) de 14h à 19h tous les jours – Entrée libre

Galerie photos de l’exposition

 

Contre-Courant EN GRAND… et dans son temps

Cette année encore, les Greniers à sel de Honfleur accueilleront en majesté la 6ème exposition de Contre-Courant.

Créé en 2009, le groupe d’artistes plasticiens qui fête ses sept ans, voit haut et grand cette année.

Il offrira en effet au public une certaine idée de son plaisir à vivre et à partager toutes ses émotions qui s’exprimeront avec un peu plus de 300 œuvres picturales et sculpturales.

Exceptionnel ou simplement étonnant, la moitié de ces œuvres sera présentée dans des formats à la mesure de ces Greniers à sel du XVème siècle, devenus pour la circonstance, pendant 8 jours, l’un des témoins de la peinture actuelle
à Honfleur.

Ainsi,  à l’abri d’esthétismes convenus, les artistes de Contre-Courant  affirmeront une nouvelle fois le principe fondamental d’exigence que requiert l’Art aujourd’hui.

Exigence dans la recherche de qualité des œuvres produites mais aussi exigence dans le respect d’une culture artistique reçue en héritage de leurs illustres aînés.

C’est dans ce même esprit d’exigence, grâce à Cho-eun, le plus honfleurais des coréens, que huit artistes venus tout spécialement de Corée du Sud présenteront leurs œuvres après pour certains d’entre eux, leur passage aux Etats-Unis, à Dubaï et…au Carrousel du Louvre.

Une nouvelle manifestation donc de Contre Courant de son souci de développer désormais de véritables échanges avec l’étranger.

Ce sera là, pour tous ces artistes, un pari qu’ils relèveront dans une rêverie culturelle avec leur énergie et leur démarche contemporaines, antidote à l’ennui.

Ils le feront dans le rôle de modestes passeurs de leur temps, dans le goût de surprendre amateurs et experts mais aussi les plus jeunes dont Contre Courant se veut si proche aussi.

C’est donc dans un état d’esprit volontaire de spécificité, d’authenticité, d’humanité et de reconnaissance en particulier à l’égard de Hubert Bocquet invité pour l’immensité de son œuvre de sculpteur que Contre Courant donnera à voir en grand et même en très grand…

■ Michel Duchemin

 

HONFLEUR EXHIBITION

Paintings, Sculptures…

Contre- Courant in large size and its time. 

This year, the Greniers à sel in Honfleur will host the 6th exhibition of Contre-Courant.

Founded in 2009, the group of visual artists will celebrate their 7th aniversary « high and large ».

They will offer the public their own vision of life and all their emotions through more than 300 pieces, either visual works or sculptures.

Exceptional or just surprising, half the pieces will be displayed in large formats, to the measure of the xvth century Greniers à sel, that will become the witnesses of contemporary art in Honfleur for a week ;

So, once again, far from conventional aesthetics, the Contre-Courants artists will assert the fundamental principle of demand art requires today : to achieve high quality work in the respect of the cultural heritage they have received ;

Thanks to Cho-eun a long time resident in Honfleur, eight artists from South Korea will be present, and will show their works, after exhibitions for some of them in the USA, Dubaï …or the Louvre Carrousel, an evidence Contre-Courant is willing to develop exchanges with foreign countries.

For all the artists, it will be a challenge, offering a cultural reverie filled with their energy and contemporary approach, an antidote to boredom ;

They will play their parts of witnesses of our time , to surprise amateurs and experts, and the younger public too  Contre Courant wants to reach.

In a deliberate approach of specificity, authenticity, humanity and recognition for his huge sculptor work, the guest of honour Hubert Bocquet ,Contre-Courant will offer a large size exhibition.

■ Michel Duchemin

Translated into English by Hélène Renvez

 

Artistes Coréens invités

krDans le souci de développer ses échanges avec l’étranger, Contre Courant a cette année, invité la Corée du Sud.

Ce choix était d’autant plus naturel que dans un passé récent certains d’entre nous eurent l’honneur et le plaisir d’être reçu par l’intermédiaire de notre ami Cho-eun, dans son pays.

Qu’à leur tour nos amis coréens soient donc les bienvenus à Honfleur !

Invited Corean artists

Keen on developing exchanges abroad, this year Contre-Courant has invited South Korea.

That choice imposed itself naturally as,thanks to our friend Cho-eun ,some of us had the honour and the pleasure to be welcomed in his country.

Our turn to welcome our Korean friends in Honfleur !

Translated into English by Hélène Renvez

Madame JEON Hae-Yeon
Madame JO Mi-Hyang
Madame KIM Seong-Yi
Madame KIM Soo-Jin
Monsieur KIM Woo-Yeon
Monsieur ROH Ju-Hyun
Madame PARK Yeong-Sook
Monsieur YUN Ssang-Ung

Voici les artistes présents pour cette 6ème édition.
 La plupart sont rédigés par la plume de Michel Duchemin.

Si vous souhaitez avoir plus d’information, nous vous invitons à cliquez sur le lien vers le site de chaque artiste, en vous souhaitant de belles découvertes !

Cliquez pour télécharger le Dossier de presse Honfleur 2016

 


Galerie photos de l’exposition

Artistes Coréens invités

 

Madame JEON Hae-Yeon

JEON Hae-Yeong
JEON Hae-Yeong

Diplomée en peinture de l’université Changwon
9 personnelle exhibitions (Korea, Chine, Japon)
Membre de ‘Korean Fine Art’ et
‘Fine Art Association of Jinju’

Etant membre de l’association « Asian Artists » elle expose régulièrement en Indonesia, China, Vietnam, Chine et Japon.

Mrs JEON Hae-Yeon

A graduate in painting, Changwon University
9 personal exhibitions ( Korea, China , Japan )

Galerie des œuvres de JEON Hae-Yeon

Retour à la liste des artistes


 

Madame JO Mi-Hyang

JO MI-HYANG
JO MI-HYANG

«Ne vous fiez pas au conteur mais faites confiance à l’histoire elle-même»… Sans doute cette artiste s’inspire-t-elle de D.H Lawrence pour ne compter que sur son énergie et sa dynamique intérieures pour révéler sur ses toiles sa philosophie de l’être en effaçant sa propre conscience.

Mrs JO Mi-Hyang

« Don’t trust the artist, trust the story »… Undoubtedly the artist draws her inspiration from D.H.Lawrence and only relies on her energy and inner dynamics to reveal in herpaintings her philosophy of the human being by obliterating her own consciousness.

Galerie des œuvres de JO Mi-Hyang


Retour à la liste des artistes

 

Madame KIM Seong-Yi

KIM Seong-Yi
KIM Seong-Yi

Kyeongpool National University
Dernières expos : Art Dubaï, Carrousel du Louvre,

Mrs KIM Seong-Yi
Kyeongpool University.
Latest exhibitions : Art Dubaï, Carrousel du Louvre.

Galerie des œuvres de JO Mi-Hyang


Retour à la liste des artistes


 

Madame KIM Soo-Jin

Madame KIM Soo-Jin
Madame KIM Soo-Jin

Part du principe que les objets ont le pouvoir de porter des mémoires à travers espaces, temps, cultures et générations. Dans son travail, elle a choisi des objets mémorables qui lui rappelle son père et comme une soucoupe volante il s’applique à transmettre ses souvenirs sur ses tableaux dans le souhait de transmettre sa sensibilité et toutes ses émotions dans de très nombreuse expositions en Corée du Sud et aux Etats-Unis.

Mrs KIM Soo-Jin

The artist starts from the principle that objects have the power to convey memories across spaces, times, cultures and generations . In her work she has chosen remarkable objects which remind her of her father , who would pass on his memories in her pictures from outer space ,so as to transmit his sensitivity and all his emotions in numerous exhibitions in South Korea and the United States.

Galerie des œuvres de KIM Soo-Jin

김수진
soojinkim@sdu.ac.kr
010.9148.6827
Retour à la liste des artistes


 

Monsieur KIM Woo-Yeon

KIM Woo-Yeon (BD)

Face à des montagnes, des mers, des récifs, cet artiste tente de faire vivre toute l’harmonie des couleurs que son regard capte au loin. Ses œuvres empreintes d’un grand réalisme sont promptes à stimuler l’imaginaire de chacun.

Au-delà de ce réalisme profondément recherché, son coup de pinceau met en valeur au-delà du visible, la profondeur de champ de ses paysages.

Mr KIM Woo-Yeon

In front of mountains, seas, reefs,the artist tries to bring to life the whole harmony of colours his vision gets in the distance. His pieces filled with realism stimulate anyone’s Imagination. 

Beyond that deliberate realism, his painting enhances the depth of focus of his landscapes, beyond what is visible ;

Galerie des œuvres de KIM Soo-Jin


Retour à la liste des artistes


 

Monsieur ROH Ju-Hyun

Sans titreNB

Président de Jinju Fine Art Association
Membre de ‘Korean Fine Arts Assosiation’
6 Exhibitions personnelles
Organisateur de nombreuses exhibitions de groupe
(la dernière en 2016 : ‘Present Art Exhibition 100 People’

« Je me sens constamment nostalgique de mon passé, ainsi  j’essais de présenter mes mémoires de mon enfance dans mes peintures. »

Mr ROH Ju-Hyun

Chairman of Jinju Fine Arts Association.
Member of the «  Korean fine Arts Association «
6 personal exhibitions
organises many group exhibitions.(the latest in 2016: »Present Art Exhibition 100 people »)

« I constantly feel nostalgic of my past, so I try to represent the memories of my childhood in my paintings » 

Galerie des œuvres de ROH Ju-Hyun

Retour à la liste des artistes


 

Madame PARK Yeong-Sook

PortraitNB

Cette jeune diplômé en art de l’Université de Kyungnam qui expose à l’international.

Depuis toujours cette artiste vit avec la nature qu’elle a appris à «lire». Elle s’est approchée, s’est penchée et a découvert leur monde intérieur dont elle nous montre les subtils enlacements et forment ses fleurs. Une  apothéose de couleurs aussi délicates que les éclats d’une pierre précieuse.

Mrs PARK Yeong-Sook

A young Art graduate from the university of Kyungnam, she exhibits internationally ;

She has always lived with nature which she has learnt to « read ». She came close, looked closely and discovered the inner world  she shows us, the subtle intertwinigs that form her flowers. An apotheosis of colours as delicate as the glitter of precious stones.

Galerie des œuvres de PARK Yeong-Sook


Retour à la liste des artistes


 

Monsieur YUN Ssang-Ung

 YUN Ssang-Ung
YUN Ssang-Ung

Directeur et fondateur du musée de Jinju, il est aussi Président de l’Union d’Art de Corée du Sud.

Sa technique est celle de la peinture à l’eau sur papier traditionnel qu’il transforme à l’aide de grattoirs, brûlures et insertions de matériaux. De là surgissent diverses imageries séculaires ou modernes de sorte à rappeler les liens du Temps.

Mr YUN Ssang-Ung

Founder and director of the Jinju museum, he is also the chairman of the Arts union of South Korea.

His technique is watercolour on traditional paper which he transforms by scraping , burning and inserting materials. Then different ancient or modern images appear as reminders of the links across Time. 

Galerie des œuvres de  YUN Ssang-Ung


Retour à la liste des artistes


 

Textes de Michel Duchemin 

Translated into English by Hélène Renvez

 


Sculpteur invité

Hubert Bocquet

Hubert BocquetNB

Nous sommes en 1945, Hubert Bocquet a quatorze ans. Déjà il est attiré par la forme, par la matière dont il fait ses premières sculptures. D’une insatiable curiosité toute l’œuvre de cet autodidacte sera la représentation de son vécu qui ira de révélations en révélations.

Ainsi des essais atomiques de Reggane  qui lui inspirent son «Couple du XXIe siècle» ou de sa participation à des fouilles archéologiques. Elles seront à l’origine de la découverte d’une vénus anadyomène enterrée depuis 2000 ans. (Ndlr : «vénus sortie des eaux»).

Et à partir de ce jour, volumes, lignes et courbes du nu féminin vont naître de ses mains pour transcender la femme.

Que ce soit dans le bois, la pierre ou le marbre, la taille directe est sa technique de prédilection dont il puise son inspiration notamment dans la mythologie.

Auteur de plus d’un millier d’œuvres monumentales ou plus modestes, celles-ci sont présentent sur tous les continents, dans des collections privées, dans des parcs et jardins et dans des musées.

C’est en regard de l’immensité de son œuvre que le groupe d’artistes peintres et plasticiens de Contre Courant a voulu lui rendre un hommage à sa mesure aux Greniers à sel de Honfleur.

■ Michel Duchemin

Galerie des œuvres de Hubert Bocquet

Contacts
06 81 07 08 05
Retour à la liste des artistes


 

Isabelle De Koninck-Férey

site dekoninckferey saint suliac mont garrot 4 juillet 2015 - Photo de Jean-Claude Sylvestre
Sur le motif à Saint suliac mont garrot

Serait-elle une émule des feuilles de Chateaubriand qui à l’instar de l’auteur verrait celles de ses paysages tombées par « hasard » non pas sur un écrit mais sur ses toiles ?

Toujours est-il qu’Isabelle De Konink-Férey maîtrise les fortunes offertes des paysages normands, en capte les images et les restitue…à sa façon dans une grande spontanéité du geste.

A cela une raison essentielle (et un atout !) pour cette diplômée de géographie : l’observation attentive en amont suivie d’une « exécution » immédiate, sans apprêt, à son gré.

« Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le conformisme ou la réalité de la chose ou du paysage, de l’arbre observé mais l’interprétation que j’en fais avec, comme l’on dit trop souvent d’ailleurs, ma sensibilité ou plutôt en ce qui me concerne une générosité à vouloir restituer ce que la nature nous offre à bien voir parfois de façon fugitive ».

En fait, cette artiste accorde en particulier sa sensibilité au choix de ses supports, le papier, au toucher duquel elle saisit leur souplesse, leur texture, leur main donc. Celle-ci pourra alors s’adapter au mieux au pinceau et à l’encre qu’Isabelle De Koninck-Férey déposera en quelques épures sur une toile ou un papier en un mouvement de vie de tons généreux du motif qui s’offre à ses yeux.

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres d’Isabelle De Koninck-Férey

Contacts
dekoninck.ferey@gmail.com
dekoninckferey.com

Retour à la liste des artistes

 


 


Anne de Meyer

Portrait Anne de Meyer
Portrait Anne de Meyer

On la croirait bâtie à chaux et à sable mais à l’écouter, elle est toute sensibilité sans artifice, authentique, souvent au bord d’un rire qui d’un coup éclate avec le même naturel dont elle travaille l’argile. Ses céramiques. Ses enfants, avec lesquels elle s’amuse.

«La matière nourrit mon imaginaire. J’y glane des trésors, je les accumule. Ainsi des bois morts, de vieux troncs, des roches érodées, des coquillages. Chaque objet, témoin mystérieux et fertile, a une histoire à raconter. J’assemble, je rassemble depuis trente ans. C’est un jeu sans cesse renouvelé auquel la terre, l’argile se prête bien».

Et s’il faut appeler un chat un chat, ou une vache une vache, Anne de Meyer parle plutôt de représentations et d’évocations qui ont l’allure de… C’est là son refus de faire vrai. «Mes vaches, pour ne citer que cette partie de mes céramiques, ont le droit d’être moches pour certains mais la nature ne vit-elle pas avec ses imperfections ?».  Et pourtant ses petites vaches sont belles à regarder…et assez malines pour présenter des défauts qui perturbent gentiment le regard et ne laissent d’interroger le spectateur. C’est là peut-être une ultime complicité avec celle qui les a fait naître et qui se dit amateur au sens d’amour-passion pour la terre (mais qui a quand même été notamment pendant plus de dix ans responsable d’ateliers de céramiques en Belgique et conseillère artistique).

Anne de Meyer, toute en sensibilité disions-nous. Nous lui voyons aussi beaucoup de libre poésie avec ses conques et autres coquilles d’argile, qu’elle a réinventées  et qui suspendues à des fils de vie tintinnabulent au gré des vents…sans doute ses pensées écrites éparpillées pour nous faire rêver à de nouvelles lectures, à de nouvelles créations. Elle les appelle ses «Nids au vent»…

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres d’ Anne de Meyer

Contacts
www.annerichard.net/
annedemeyer@gmail.com
02 32 56 54 87 – 06 82 61 94 47

Retour à la liste des artistes

 




Feug

Portrait BD

 

« Je suis peintre ouvrier »… Un statut que Roland Merol dit Feug (prononcez feugu), vit et revendique pleinement en précisant, « en état de marche ». La provocation ou la vindicte serait l’image qu’il véhicule ? Soit mais avec un sacré moteur et au demeurant nous n’en sommes pas si sûr.

Cet état d’esprit -et ses travaux- que toutefois il assume sans ambages ne serait-il pas plutôt le ressenti d’une société prompte à faire abstraction de son environnement pour ne s’occuper que de l’image qu’elle veut se renvoyer chaque matin « en se rasant » ?

On le dit torturé ! Quelle réduction pour un homme qui prend le temps de regarder, de rendre compte sur ses tableaux, certes sans concession mais en contrepoint de bien d’autres qui le font avec leurs mots lissés d’un jour commentant une société souvent à la recherche de son identité. Avec sa peinture Feug apporte à ses contempteurs un autre éclairage et qui sait s’il ne leur permet pas de revoir leurs propos convenus.

« Mon travail met en avant la nature bipolaire de l’être humain. Mes slogans qui jalonnent ma peinture expriment le fait que l’homme fait abstraction des ses propres expériences, proches ou plus éloignées ».

« Un mal pour un bien, un bien pour un mal » ou « Bienvenue au bal des idées » faisant référence aux attentats de Paris, illustrent cette dualité qu’il observe et qui constituent des exemples de cet artiste affrontant les absurdités du temps.

Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres de Feug

Contacts
06 77 60 46 29
mail: rolandmerol@gmail.com
Feug sur Facebook

Retour à la liste des artistes

 


 


François Gaulier

François Gaulier
François Gaulier

Ce sculpteur autodidacte, tel un couturier avions-nous dit de lui il y a quelques mois, habille jardins et parcs de robes de métal. Ses œuvres, à l’échelle humaine et sous certains angles tutoient  souvent les cieux comme aspirées par eux.

La pierre, le granit mais aussi l’aluminium, le bronze et le bois constituent ses matériaux de prédilection dont se sépare toutefois François Gaulier pour ses rencontres avec l’acier plus propice à ses réalisations de hautes tailles.

«Je n’aime pas trop la bimbeloterie», esquisse-t-il, malicieux, Et de fait il montre son besoin d’espace, de hauteur afin que son imaginaire soit exacerbé par ces lignes qui plus que de fuites sont des guides de forme et d’équilibre se mariant aux lumières des instants. C’est là où sans doute la mathématique rejoint la représentation des rêves de cet artiste qui pour autant ne sont pas chimériques. CQFD, il l’a fait.

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres de François Gaulier

Contacts
06 63 62 91 85
contact@gaulier.fr
http://gaulier.fr

Retour à la liste des artistes

 

 


 


JUL

PORTRAITAUTRE 800K NB

«Après de sommaires cours du soir aux Beaux arts en Belgique dans les années 70 et après bien des années, prenant conscience de ma créativité artistique je me suis mis à composer un mélange encre, dessin, photographie via l’outil informatique.

Lorsque je commence un travail, tout s’éclaire progressivement jusqu’au moment de l’assemblage numérique qui révèle des formes insoupçonnables.

A l’issue du processus, j’essaie de me rapprocher le plus possible de l’émotion première. Celle-ci peut alors être comparée aux premières expériences de l’enfance, ses éblouissements, ses chocs émotionnels et la découverte de ses sens.

Je n’aspire pas tant à être compris que de modifier quelque chose dans l’esprit de l’observateur  lié aux filtres de son vécu. Idéalement, je souhaiterais n’être vu que par de jeunes enfants qui n’ont pas d’a priori».

■ Philippe Jolly (dit JUL)

 

Galerie des œuvres de JUL


Kendjy

Portrait NB
Kendjy dans son atelier

« (…) J’apprécie la création qui ouvre des voies, qui suscite la réflexion, qui ébranle les certitudes (…) »

Ces mots empruntés à J-C Lechevallier s’appliquent à cet artiste originaire du Portugal et qui fait s’interroger et qui bouscule, Kendjy.

Soyons clair, il n’est pas né le pinceau à la main, il a en effet attendu…l’âge de quatre ans pour dessiner ses premiers skeletors en volume qui ne laissaient d’étonner son entourage quand les autres enfants faisaient de gentils bonshommes en bâton.

« J’ai toujours dessiné dès mes débuts mais j’avais de gros soucis avec l’écriture ; un peu moins avec les livres que je dévore depuis des années. »

Quand d’aucuns aujourd’hui voient dans ses huiles sur lesquelles le crâne humain est souvent représenté, le seul aspect morbide d’une vanité -qu’il ne conteste pas- Kendjy en considère d’abord l’esthétisme, un mot auquel il tient. Avec l’utilisation de ses noirs sur lesquels il est intarissable, il ouvre un pan de sa perception de la lumière qu’il voit sur ses œuvres tout autant que l’application de sa philosophie sur le bien et le mal, le blanc et le noir.

Parmi ceux qui l’ont inspiré, on ne sera pas autrement surpris qu’il énonce notamment Goya avec « Saturne dévorant un fils » dont il s’est inspiré pour l’un de ses tableaux ; Howard Phillips Lovecraft et son Panthéon noir qui remit en question le Siècle des Lumières ; Edgar Poe écrivain d’horreur et de science fiction ; et puis Francis Bacon qui aura sûrement aidé Kendjy pour sa perspicacité de l’observation de la condition humaine. Lorsqu’on évoque les impressionnistes à Kendjy, son propos est nuancé : « Il se trouve que je vis à Honfleur… l’idée était géniale mais il faudrait s’ouvrir à d’autres concepts. J’ai beaucoup de respect, il faut s’en nourrir mais aller de l’avant, s’ouvrir vraiment aux valeurs du noir. Inventer un autre type de peinture ? C’est presque impossible. Mais un jour peut-être avec des toiles de lumières et des technologies nouvelles »…

Allons, on peut rêver, Kendjy nous y autorise en mettant ses noirs en couleurs et ça nous Soulages !…en attendant qu’il nous fasse des autoportraits…

Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres de Kendjy

Contacts
06 24 01 58 42
kendjyplasticien.wordpress.com

Retour à la liste des artistes

 


 


Bernard Lamour

Portrait NB

Trois points indissolubles apparaissent dans ma démarche :

– le support : la faïence, la pierre et nos racines, notre histoire et notre passé,

– l’informatique, les cartes mères et les composants électroniques qui symbolisent la communication, la spéculation, le regard, le présent,

– les oiseaux, l’intemporel, le futur, l’intouchable, la poésie.

La synthèse de ces trois éléments interpelle ; l’infiniment petit est travaillé comme une complexité précieuse.

Les matériaux hyperréalistes et le rendu surréaliste inquiètent et ne laissent de questionner… 

Le rêve perdure et donne une note d’espoir. 

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres de Bernard Lamour

 

Contacts
02 31 64 82 78 / 06 15 10 53 31
Chemin de St.Georges – 14 430 Bourgeauville
bernard.lamour@wanadoo.fr

Retour à la liste des artistes

 


 


Jean-Claude Lechevallier

Peintre JCL
Jean-Claude Lechevallier dans son atelier

…une croisée de fenêtre, une table de chêne, un ticket de parking, une repro de Hooper, des verres qui trinquent à l’amitié, un livre de Camus et dehors une lumière trop crue… C’est une impression offerte par Jean-Claude Lechevallier à son visiteur, un décor imaginaire, et pourtant…

Happé par le réel, sensible à la beauté du monde, l’artiste ne détourne pas pour autant son regard, loin s’en faut, de la douleur, de l’inconfort et du tragique qu’il a longtemps visité sur lequel il porte un regard plein d’empathie et qu’il peint aujourd’hui.

« J’apprécie la création qui ouvre des voies de réflexion, qui témoigne, qui ébranle les certitudes, qui regarde et suggère à leur tour d’être regardée ».

Le monde des « bisounours » n’est pas le sien. S’il reconnait un immense talent aux impressionnistes qu’il faut voir et étudier, conseille-t-il, Jean-Claude Lechevallier regrette qu’ils n’aient pas montré quelques réalités de leur époque. Intolérance de sa part ? « Il fallait peindre bourgeois pour gagner sa vie ».

Et de regretter aujourd’hui encore que bien des tableaux n’existent qu’en décor de salon, alors qu’à côté tant d’énergies et de talents déployés par de jeunes artistes demeurent en attente des premiers frémissements en cimaises de leurs parfois fougueux travaux ».

■ Michel Duchemin

Galerie des œuvres de Jean-Claude Lechevallier

Contact
www.art-culture-france.com
facebook.com/jeanclaude.lechevallier

Retour à la liste des artistes

 


 


Ledax

Ledax NB 300x300

« Le pouvoir est partout, ce n’est pas qu’il englobe tout, c’est qu’il vient de partout (…) » et notre ami Ledax semble sortir tout droit de cette sentence de Michel Foucault tant il semble en effet disposer du don d’ubiquité.

Curieux et avide d’images, il vit avec celles-ci, un peu ses constellations, avant de les transférer sur ses toiles. Assoiffé de photos au quotidien du temps, supprimez-lui ses appareils qu’il vous en fabriquera des substituts avec du papier photo sensible et une boite de carton.

Cet artiste plasticien s’évadant des études après son bac pro en communication graphique vit au quotidien loin des académismes, dans un monde d’objets toujours insolites, et d’images qui ne le sont pas moins à la fois baroques, farfelues et pourtant réelles.

Son approche technique est elle-même assez singulière : tissus pour toiles achetées au mètre, châssis fabriqués de ses mains, bientôt peut-être ses pigments. Puis, entraîné autant par le goût d’aller dans la spontanéité que vers des élans vigoureux, il va jusqu’à peindre sur… trois toiles simultanément ! Ainsi, à l’instar de certains écrivains, son geste s’applique-t-il à restituer des personnages sortis de leur univers galactique tandis que sa pensée s’attache à une autre figuration graphique. Et de jouer, pour des questions de séchage relatif, entre l’huile et l’acrylique quand ce ne sont pas… de ses mains.

Le résultat ? Souvent de grands formats, (il ne s’aime pas dans le minimalisme hyperréaliste), de 2m x 2m sur lesquels il révèle souvent le second degré quand ce n’est pas le premier, de la fréquente absurdité de notre temps.

Alors, à quand sa représentation d’une série sur le thème d’une pâte dentifrice démesurée s’échappant d’un tube en dendrites de filets rouges et blancs sur un tapis-brosse ?…

Ledax peut-être pas si loin du monde de Warhol, par foi !

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres de Ledax

Contacts
www.facebook.com/ledax2.0

Retour à la liste des artistes


Pascal Lefebvre

Pascal Lefebvre dans l'atelier
Pascal Lefebvre dans l’atelier

Lorsque l’on enlève l’écorce d’un arbre, on découvre souvent sur la face intérieure un écheveau de galeries et de tracés laissés par des insectes et des vers xylophages.

J’ai toujours été étonné par le travail de ces graveurs invisibles qui, mus par une volonté, cheminent et tracent dans l’obscurité de mystérieux dessins au pouvoir évocateur si puissant.

Peut-on dire que ce sont des artistes ? Evidemment non. Et pourtant je ressens une connivence avec ces dessinateurs de l’ombre. Leurs tracés sont-ils des figures, des cartographies, des silhouettes ? Restée sans réponse, la question ouvre sur des rêveries multiples qui se laissent guider par ces animaux minuscules qui n’en sont pas moins insignifiants.

Mes gravures sont les fruits d’une rencontre, voire d’une familiarité entre des éléments naturels, mon imaginaire et une technique.

■ Pascal Lefebvre

Galerie des œuvres de Pascal Lefebvre

Contacts
cita.lefebvre@free.fr
06 84 33 08 60

Retour à la liste des artistes

 


Hélène Messent

portraitH.Messent

Ce pourrait être un écho, sûrement pas une anecdote. Juste une oreille indiscrète, témoin. C’était il y a quelques mois lors d’une exposition à Touques…

Elle : pfff, c’est dur dis-donc

Lui : les yeux levés vers de hauts portraits, des visages. Sans mot

Les mêmes, revenants sur leur pas

Elle : alors ?

Lui : écoute, je leur trouve beaucoup de tendresse. Y’a plein de sentiment dedans…

Artiste plasticienne, Hélène Messent s’attache à une certaine représentation du visage. « Alors, pourquoi des visages ? Je ne sais pas ; enfin si, ils ont de nombreux atouts dans leur traduction de l’humanité, leurs nombreuses possibilités d’évocation, de reflet des sentiments. Mais ce qui m’intéresse beaucoup est ma recherche d’adéquation entre d’une part l’utilisation de mes différents mediums, le crayon, les craies de couleurs, la gouache, la cire sur des supports de tailles et de textures différentes et d’autre part le sens de l’œuvre auquel participent l’encadrement et le mode d’accrochage. S’y ajoutent aussi les émotions que j’essaie d’exprimer dans le trait pour qu’il surprenne par ses méandres, sa nervosité ou au contraire sa douceur et que je laisse à la liberté de la vision de chacun d’y voir aussi, je l’espère, une certaine poésie.

Et pour en revenir à votre propos de départ, je suis contente que ces gens soient revenus sur leur pas » !

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres d’Hélène Messent

Contacts
ellenmessent.wix.com/ellen
Le Moncel – 14 140 Castilion-en-Auge
02 31 63 49 32
ellenmessent@orange.fr

Retour à la liste des artistes

 


 

Jean Orange

????????????????????????????????????

Beaux arts, Port Royal… le bon goût de l’académisme pour un artiste qui, tout en en reconnaissant ses bienfaits les délaissera pour le dessin et l’odeur du papier…au journal « Le Monde » et ses rencontres entre prétendument potaches, à commencer par celui qui devint un ami, Cabu.

« L’école » a une fin. Elle aura marqué un artiste épris de liberté. C’est donc à l’écart d’un certain conformisme mais à l’écoute de très proches que Jean Orange laisse éclater ses couleurs et à travers elles surtout celles de sa ville, Honfleur.

Il les mettra progressivement au service d’une nouvelle approche de travail bien singulière qui renverra fusains, crayons, pinceaux au rang de presque supplétifs au bénéfice des rouleaux et couteaux dont surgiront notamment des aplats insolites et abstraits acryliques d’une vive intensité dans toutes les nuances de lumières.

■ Michel Duchemin

Contacts
jeanorange58@gmail.com
77, rue Saint Léonard – 14600 Honfleur

Retour à la liste des artistes

 


Serge Perkowsky

Serge NB

– Vous allez bien ?

– ça roule !

Formulateur, provocateur – ce qui est bien entendu très réducteur – qui abhorre le mot merci, Serge Perkowsky est un homme qui occupe la scène et au-delà de son talent, dispose d’une ouverture dualiste avec parfois le ton péremptoire de celui qui pour aller dans son sens de la formule, a de la bouteille.

Alors, il séduit, il agace, jusqu’à ce que vous le quittiez un moment et regardiez quelques unes de ses œuvres…et de l’écouter ensuite évoquer Malévitch, Rothko et quelques autres dont il nourrit dans une forme épicurienne, l’une de ses imprégnations aventureuses «out of limit» : «L’espace pictural est un mur, rappelle-t-il en citant Nicolas de Staël,…mais tous les oiseaux du monde y volent librement».

Philosophe, poète, auteur, travailleur de la Terre qu’il ne cesse d’observer, ses œuvres sont dans le signifiant à l’abri d’un bavardage pictural. L’essence ciel, que diable !

Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres de Serge Perkowsky

Contacts
Apt: N°2 – 15 rue Schreffer 14 800 TOUQUES
02 31 49 11 57 / 06 35 49 62 15
s.perkowsky@laposte.net
saatchionline.com/perkowsky

Retour à la liste des artistes

 


Marc Pevsner

Portrait de Marc Pevsner
Portrait de Marc Pevsner

Peintre autodidacte, Marc Pevsner s’est spécialisé dans la peinture orientaliste, la nature morte et les scènes de voyages qui l’orientent vers une peinture plus contemporaine, onirique et figurative.

A son égard, le critique d’art André Ruellant nous dit : «(…) un homme généreux et passionné qui n’hésite pas à remettre en cause sa manière plutôt classique de ses jeunes années pour une peinture expressive, radicale avec formes et couleurs inédites venues du plus profond de lui-même».(…) « Il s’est installé en créateur libéré notamment au gré de certains de ses savoureux personnage auxquels l’artiste a accordé une vie pleine d’humour à bord de véhicules improbables d’une audacieuse rêverie».

Et Marc Pevsner de préciser: «Je garde néanmoins toujours à l’esprit l’histoire de la peinture et je ne me considère que tel un simple maillon d’une grande chaîne créatrice qui contrairement à ce qu’avancent certains spécialistes de l’art contemporain, n’est pas prête de s’éteindre».

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres de Marc Pevsner

Contacts
marcpevsner@gmail.com
02 31 62 82 70 – 06 44 00  10 03

Retour à la liste des artistes

 


Patricia Pronier-Dejieane

Patricia Pronier‐Dejieane NB 300x300

Des tableaux qui foisonnent de métaphores et autres figures de style dans l’ascendance de matériaux écrits, dessinés, nourris par un profond travail intérieur qui avec des passages de fulgurances et de difficultés que l’on suppose, émergent en surface et nous donne à respirer. Contemplation. Nous sommes ailleurs.

Le souffle retrouvé, l’on sort curieusement et paradoxalement presque ravis de ne pas avoir découvert ce qui a pu générer tant d’émotion et de poésie dans l’œuvre de Patricia Pronier Dejieane.

Elle laisse ainsi à nos sens ou à nos rêves le soin de nous en révéler ce que bon nous pensons, comme un présent, un cadeau de l’artiste, comme une fenêtre grande ouverte et tellement symbolique des vides et des pleins, du temps et de l’espace.

Et d’ailleurs ne dit-elle pas «La couleur, le trait, la forme, rien n’existe. Le regard de l’autre donne un sens à l’objet de son regard»… et de poursuivre, souriante, face à notre perplexité,  «Mon travail s’est nourri de cette réflexion, née autour de la répétition, un peu obsessionnelle observée, de toutes ces ouvertures que je figure, où rien ne paraît «…

…»En puisant au plus profond de mes émotions, j’ai été submergée par ce sentiment vif et puissant, ce trouble d’un début d’après-midi dans la douce tiédeur d’un printemps de mon enfance, sur le chemin de l’école, mon regard tout entier, rivé comme hypnotisé, vers les fenêtres ouvertes des pavillons de banlieue derrière lesquelles rien ne paraissait. Des milliers de fenêtres et autant de vies possibles que je ne connaissais pas.

Et un jour, la mienne, derrière ces mêmes fenêtres ?

Un passage de plus… J’ai eu peur, c’est peut-être pour cela que toutes ces ouvertures sont comme des yeux fermés ou crevés, et en même temps, il y avait cette douce odeur de tilleul…»

Voilà. Tout n’est pas dit. A nous ce regard que Patricia nous offre, où «la poésie trouve toujours son passage».

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres de Patricia Pronier-Dejieane

Contacts
09 84 54 60 17 / 06 44 00 10 03
ppronierdejieane@gmail.com
sites.google.com/site/pronierdejieane

Retour à la liste des artistes

 


 

Régiss

Autoportrai Régiss

Ohé… il arrive, il est là ! C’est dans son style plein de poésie et… d’humour que Regiss a décidé cette année encore, d’affaler ses toiles à Contre courant.

Le p’tit Régis Besnard aurait pu naître dans un Optimiste tant le goût des bateaux, la simplicité de son trait et son tempérament heureux le pousse à nous faire découvrir des personnages qui pourraient être issus de bandes dessinées. Le bleu des ciels, le sable sur lequel ses facétieux marins faussement naïfs accompagnés de leurs mouettes rieuses ou énigmatiques voire d’accortes sirènes constituent d’adorables saynètes dont aujourd’hui Regiss (par ailleurs sculpteur) régale les spectateurs.

« En fait dès l’âge de 10-11 ans j’ai toujours griffonné sur des bouts de papier et la mer était et demeure mon sujet jusqu’à ce jour où aux Beaux Arts de Caen, Philippe Deschamps me pousse dans le travail du dessin et l’art de la composition. D’abord avec le pastel et aujourd’hui l’acrylique travaillé par couches successives dont j’apprécie la richesse des couleurs, le temps de séchage réduit et donc une grande liberté dans mon travail. »

Il se dit que son style est inclassable. Pour autant ses créations issues de minutieuses recherches iconographiques en amont viennent d’être reconnues par un parent de Georges Remi…de là à… mais qui sait si un talent adjoint n’apporterait pas quelques phylactères et truculences verbales pour un « comic strip » ou plus encore, un album ? Ce ne serait qu’une facétie de plus de la part de Regiss et un beau clin d’œil au 9ème art sans pour autant qu’il ne quitte le 3ème (il nous le doit bien quand même !)…

■ Miche Duchemin

 

Galerie des œuvres de Régiss

Contacts
www.regiss.org

Retour à la liste des artistes

 


 


Gérard Renvez

Gérard Renvez
Gérard Renvez

Compagnon du regard de ces sites industriels délaissés, martyrisés, tombés et pour finir ressuscités qu’ils soient de bois, d’acier ou de papier.

Aucune magie ni métemspsychose dans la démarche de Gérard Renvez. Il collecte in situ des éléments d’outils et de machines. Et l’ingénieur du Cnam se mue alors en créateur artiste plasticien. Il fait un assemblage des différentes pièces puis en transfère les images sur le papier (qu’il lui arrive de fabriquer) par de complexes procédés mécaniques grâce à la rouille, aux traces de pigment et aux graisses dont ils se sont imprégnés au cours du temps.

Il en résulte alors des images fantomatiques dont les hautes silhouettes, réactivent en nos mémoires bien des lieux disparus.

Gérard Renvez nous offre dès lors la perspective de les faire apparaître moins vulnérables tant ils seraient emplis de leur impalpable absence qui se transforme en rêve visible. Fascinant !

■ Michel Duchemin

(A noter que Gérard Renvez et sa famille viennent de quitter leur Bretagne pour rejoindre la Normandie)

 

Galerie des œuvres de Gérard Renvez

Contacts
Site gerardrenvez
g.renvez@orange.fr

Retour en haut de la page

 


 

Yves Riguidel

Yves Riguidel dans l'atelier
Yves Riguidel dans l’atelier

Un trait caricatural nous avait renvoyé il y a quelque temps à une forme de stakhanovisme qu’il nous inspirait dans son ardeur et sa puissance au travail.

Elles n’ont pas diminué, loin s’en faut. Yves Riguidel nous apparaît aujourd’hui avec ses questionnements face à la toile, dans une quête d’absolu, (avec un «petit a» précisons-le), en ce qu’elle consisterait à se libérer d’une démarche quotidienne où l’on se bornerait à apercevoir les choses sans en approfondir le sens. Une démarche que l’on ressent chez lui à l’observer, sans autre dépendance que celle de son rapport au ressenti de son regard au sujet et à lui seul en une extrême concentration avec… un fond musical pour seul témoin. «Je travaille toujours en musique. J’aime le jazz. Un soir j’ai sorti mon carnet de croquis et tout à commencé».

Debout pendant des heures il croque. «Jazzitudes, Touques, L’Endroit à Honfleur», il saisit un sourire, un rictus, la tête d’un instrument, le ventre dodu d’une contre-basse, imprimant à ses crayons et fusains un léger staccato. Auparavant, on ne l’imagine pas, il a passé des heures à capter l’ambiance feutrée, presque en recueillement, des danseurs et danseuses déliant toute leur chorégraphie. La magie de son art opère. Parfois c’est un gros plan, un portrait dont l’exercice est délicat dans l’intrusion ressenti par l’autre dans son regard.

Et souvent, entend-on, «Faites voir !» – «Oh, c’est juste des ébauches, des pochades, des croquis» répondra-t-il, selon, dans un sourire. Tout en humilité, de gentillesse, prêt en fin de séance à discuter sur quelques uns de ses  pygmalions.

«J’ai été influencé, par Vladimir Vélickovic et Ernest Pignon Ernest qui se sont consacrés à la figure. Mais je n’oublie pas Pierre Brassard qui m’a mis au dessin, Gérard Poret qui m’a initier à la peinture à l’huile, Etienne Lodého qui m’a ouvert à la gravure et plus récemment, Joëlle Tribhou qui m’a initié à la peinture de modèles. Evidemment ici, mon air est fortement chargé de Eugène Boudin ou
de Nicolas de Staël pour ne citer qu’eux parmi mes pairs.»

In fine et en guise de supplique, Yves…Parangon de travail au sein de Contre Courant que tu présides, prends le temps de nous faire encore de ces exquises aquarelles depuis tes gloriettes de Villerville ou Honfleur et si tu y vois passer quelques belles bayadères et de riants bateleurs sur ces plages, fais-nous en
le présent !

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres d’Yves Riguidel

 

Contacts
06 04 07 04 34 / 02 31 81 28 74
10 résidence du bout du haut, impasse de la vide sous le bois
14 113 Villerville
yves.riguidel@gmail.com
yvesriguidel.com 

Retour à la liste des artistes

 


Ingvill Sjökvist

Ingvill Sjökvist dans l'atelier
Ingvill Sjökvist dans l’atelier

Peintre ou poétesse ? Comme nombre de ses pairs, sans aucun doute les deux pour à ce point retenir notre attention dans des toiles vers lesquelles l’artiste nous attire et …nous capture pour mieux nous dire, mieux nous laisser voir souvent, la femme en filigrane, éternelle.

« Les influences de mon travail de décoratrice sur des plateaux de télévision et sur de scènes de théâtre m’ont conduite à réaliser des œuvres avec des matières brutes ajoutées à la peinture et à m’intéresser à une représentation fictionnelle de la vie ».

La scène est là. Les figurants s’y présentent dans tous leurs états, pris à bras le corps par Ingvill et emportés dans des pas de danse assez envoutants où mystère et abstraction les animent.

« Récemment, pour ancrer mes tableaux, cette fois dans la mouvance de la réalité, j’ai fait appel à l’univers de l’écrivain Luigi Pirandello afin que les zones sombres des scènes côtoient mes personnages en recherche d’identité. Des toiles comme « Le migrant norvégien », « La quête des hauteurs », « Luigi voit rouge », constituent un éclairage en clair obscur de la fragilité des moments de l’humanité ».

Un travail qui interroge, qui nous laisse aller librement sur quelques pistes, dans une perspective de doute, éternel.

■ Michel Duchemin (avec Ingvill Sjokvist)

 

Galerie des œuvres d’Ingvill Sjökvist

Contacts
facebook.com/ingvill.sjokvist
Site : Ingvill Sjökvist

Retour à la liste des artistes

 


 

Son Cha-Yong

Son Cha-Yong
Son Cha-Yong
Venu du sud de la Corée cet artiste n’a de cesse de promouvoir les liens amicaux entre son pays et l’Europe, en particulier à Honfleur qu’il a érigé comme point de convergence et  lieu d’échange avec des artistes coréens.

Convaincu que l’essence de la vie se trouve dans l’univers, ce philosophe de l’art assez proche de François Cheng, au-delà de leurs origines respectives, participe à une nouvelle conception orientale de la nature  et son interdépendance entre celle-ci et l’homme,

La philosophie orientale considérée comme de vieilles histoires véhiculées par ses ancêtres ne serait-elle qu’une légende ?

«C’est un peu court jeune homme» nous répondrait presque Son en un emprunt à l’humour de Edmond Rostand. «La loi de l’univers existe partout et personne ne pourra y échapper. Le Yin et le Yang incarnent le principe de coexistence de forces opposées telles que féminin- masculin, solide-liquide»… L’artiste s’est appliqué à l’étude de ces phénomènes mis en évidence en particulier par l’astrologie. «Leur connaissance dans l’univers m’a permis de les intégrer dans mes peintures. Et si nous apprenons à voir la nature sous cette dimension du rapport de l’Univers au temps et à l’espace, toutes les petites choses telles que ces fleurs sauvages, prendront dès lors elles-mêmes une autre dimension méritant notre respect».

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres de Son Cha-Yong

Contacts
22, rue Cachin 14 600 Honfleur
02 31 98 71 63/06 22 72 66 95
son.cha-yong@orange.fr
www.son-chayong.com

Retour à la liste des artistes


Hervé Sonnet

Hervé Sonnet dans l'atelier
Hervé Sonnet dans l’atelier

L’artiste donne à réfléchir à un postulat selon lequel seul le peintre est légitime à parler de sa peinture et de l’offrir simplement au regard d’autrui. Et en ce qui concerne Hervé Sonet, homme peu disert s’il en est, sans doute cela se vérifie-t-il…dans «l’examen» de ses œuvres comme il le propose. Et de nous laisser dans la réflexion que celles-ci peuvent nous inspirer, ou non, en toute liberté.

«Depuis près de trente ans je travaille la surface de mes support de toile, bois ou papier en les couvrant de couches successives de réseaux inextricables, symboles, signes et «troupeaux» d’automobiles sous forme de pictogrammes. J’utilise pour cela des pinceaux, spatules, stylets, colles et pigments comme d’autres bien avant moi dans le domaine de l’art rupestre sur des parois rocheuse à Tassili au Sahara ou à Lascaux en Dordogne».

S’agissant des «réseaux» qu’Hervé Sonnet comparent à ceux de nos neurones et autres synapses qui font «que cela fonctionne» et qu’il perçoit telle une emprise de l’homme dans la société, nous lui suggérons d’envisager l’apport des dendrites dans les travaux de certains tels Sand ou Hugo ainsi que d’autres qui s’en inspirèrent dans leur propres peintures et dessins sur les représentations de leur place dans l’Univers.

Précisons en outre qu’avec Hélène Messent et Frédéric Picandet- Bouquet, Hervé Sonnet, mathématicien et artiste plasticien, à tous trois ils participent à la valorisation des Métiers d’art en Pays d’Auge et qu’à ce titre ils conçoivent et réalisent décors et scénographies tels que ceux qu’ils firent pour le musée Léonard-de-Vinci à Amboise, notamment.

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres d’Hervé Sonnet

Contacts
Le Moncel – 14 140 Castilion-en-Auge
02 31 63 49 32
ellenmessent@orange.fr

Retour à la liste des artistes


Jean-Louis Thibaut

portraitJL

Foin des superlatifs ! Mais quand même ; qui n’a pas été subjugué par les aquarelles, parfois proches du trompe-l’œil de Jean-Louis Thibaut et son incroyable exigence des détails ? A se demander s’il ne pourrait pas assister un ophtalmo tant son œil est exercé à découvrir tel détail à côté duquel 9,9 personnes sur 10 seraient passées.

A cet égard on ne sera pas autrement surpris d’apprendre que Jacques Poirier, virtuose de l’hyper-réalisme qu’il a connu, fut l’un de ses mentors.

Et n’est-on pas non plus étonné de sa virtuosité à capter les émotions de visages dans l’expression de leur tragédie ou de leur bonheur.

Discret, non sans une pointe d’humour « anglais »et peu disert…sauf à l’écouter parler des lumières, de Ses lumières qui envahissent son atelier dominant le port de Honfleur et qu’il photographie dans chacune de ses réalités du moment tel un décor édénique pour en prolonger le meilleur de ses émotions sur ses marines.

■ Michel Duchemin

 

Galerie des œuvres de Jean-Louis Thibaut

Contacts
jean-louis-thibaut.com
jean-louis.thibaut@orange.fr
02 31 88 27 19 / 06 61 17 80 51

Retour à la liste des artistes

 


 

Jean-Marc Vallin

Jean-Marc Vallin
Jean-Marc Vallin

Pour Jean-Marc Vallin , les Arts poétiques et la Permaculture sont la ligne politique émergente  actuelle , rejoignant la non-contradiction de la Nature par l’harmonie des contraires simultanés. Selon une imagination sympathique dépassant joyeusement ‘’l’anthropocénique’’du pouvoir qui,dans l’impuissance à libérer le vivant, l’enferme.

Sa peinture cherche à voir le Réel dans ses harmonies, à respirer le naturel et à produire du vital en exprimant notre fragilité affective dans une intervention minimale. Elle cherche également à actualiser, incarner, créer les savoir-faire d’harmonies dans un esprit de suite et en s’inclinant chaque fois qu’apparaît la Beauté.

Jean-Marc Vallin sait qu’il n’est plus possible de s’excentrer dans la Nature (sauvage ) comme les pratiquants du Tao ou du Zen ou récemment comme Bonnard,Grothendieck, S Larrain. Quand on a dépassé le désir anthropocénique, avec qui partager cette nouvelle conscience ? Il n’est par exemple, plus possible de peindre des terres labourées comme le faisaient Braque ou Tal Coat. Les croyances institutionnelles qui imposaient l’autorité sur la Nature, s’effondrent. Tout est à créer dans l’expérimentation de la Pensée / Matière ne faisant qu’UN .

Jean-Marc Vallin persévère dans l’aventure du nerf optique (et ce que l’histoire de l’Art appelle «la peinture rétinienne» ) à actualiser des dessins de teintes et  de tons. Ceci dans une nature terrestre très fragilisée dont nous dépendons tous…, sachant que les artefacts issus du pétrole ne triompheront plus longtemps.

■ Gaëtan Devade

 

Galerie des œuvres de Jean-Marc Vallin

Contacts
alterwink@icloud.com
02 31 87 60 44

Retour à la liste des artistes


 

Articles de presse

 

Article du Pays d’Auge par Samantha…


 

A Honfleur, une exposition qui navigueà contre-courant

HONFLEUR. Une vingtaine d’artistes, témoins de l’art actuel, proposent un travail personnel sur le thème du grand format (photo A.S.)
HONFLEUR. Une vingtaine d’artistes, témoins de l’art actuel, proposent un travail personnel sur le thème du grand format (photo A.S.)

«Nous avons besoin de l’art et des artistes pour rêver, car ils sont les premiers à lutter contre la violence et la méchanceté », déclareMichel Lamarre, maire de Honfleur, vendredi soir en inaugurant cette 6e exposition du collectif d’artistes locaux « Contre-Courant », une exposition témoin de l’art actuel, à l’abri d’esthétismes convenus, mais respectueux de l’héritage reçu de leurs aînés.

Yves Riguidel, le président, en présente les particularités : « En plus de son travail personnel, chaque artiste présente une œuvre répondant au thème annuel sur grand formatchoisi pour être en harmonie avec la démesure des lieux ! »

« Mais la grande première de cette édition, poursuit-il, c’est d’accueillir huit artistes de Corée du Sud, par l’intermédiaire de Son Cha Yong, artiste coréen établi à Honfleur et membre de notre collectif. » L’invité d’honneur est Hubert Bocquet pour « rendre hommage à son œuvre et à ses 60 ans de sculpture en présentant une sélection d’œuvres choisies pour leur matière. »

• Exposition aux Greniers à Honfleur à sel jusqu’au 21 avril, de 10 h à 19 h.

Article sur le site Paris-Normandie


 

Ouest-France 18/04/2016

Contre-courant expose dans les Greniers à sel

L’association Contre-Courant, présidée par Yves Riguidel, expose aux Greniers à sel. « Une 6e édition en direction de la Corée du Sud, puisque parmi les vingt-quatre peintres, huit sont Coréens, souligne Michel Lamarre, maire d’Honfleur. Son Cha Yong a adopté Honfleur depuis plus de cinq ans, maintenant. »

Hubert Bocquet, tailleur de pierre, est l’invité d’honneur. Il présente quinze sculptures.

« Il est important de promouvoir la peinture d’artistes vivants, pense Michel Lamarre. On a besoin de leurs oeuvres pour rêver à un monde meilleur. »

Jusqu’au jeudi 21 avril, exposition dans les Greniers à sel. Tous les jours, de 10 h à 19 h. www.contre-courant.org

www.ouest-france.fr/09.04.2016


hubert-bocquet-sculpte-la-femme

Hubert Bocquet sculpte la femme

Le sculpteur expose à Honfleur et dans la région.Aujourd’hui, il fait le point sur sa carrière.
Entretien

Hubert Bocquet, sculpteur.

Comment avez-vous commencé la sculpture ?

J’ai commencé à sculpter des pierres sous les bombes américaines, à l’âge de 14 ans. Le couvre-feu était à 19 h, alors il fallait occuper les soirées.

Qu’elle a été votre première sculpture ?

Ma première sculpture réussie représentait deux monstres sortis des essais atomiques et de mon imaginaire. Habitant Pont-Audemer, j’ai exposé pour la première fois à Honfleur, à la galerie de la Lieutenance.

La sculpture vous permet-elle d’en vivre ?

Non. J’étais ébéniste. Je réparais des meubles anciens et parfois, je copiais des meubles à l’identique pour des commandes. Il fallait bien gagner son pain.

Combien d’oeuvres avez-vous réalisé ?

J’ai passé mes humeurs sur 1 500 oeuvres. J’ai sculpté la pierre, le bois, le bronze et le marbre.

Vos oeuvres parlent beaucoup de la femme ?

Effectivement. En faisant des fouilles archéologiques, j’ai trouvé un bloc qui représentait une femme, une Vénus de 27 cm et depuis, la femme ne m’a pas quitté.

Ouest-France du 29/04/2016 Portrait d’Hubert Bocquet


 

Cliquez pour télécharger le Dossier de presse Honfleur 2016

Association d'artistes de Honfleur